La pandémie mondiale du COVID-19 pousse les gens à utiliser davantage les réseaux sociaux, un mode de communication sans danger en période d’isolement social. Sans danger, vraiment ?

Une nouvelle vague de mots clics, des hashtags tels que # BoomerRemover, soulève des inquiétudes de par leur caractère discriminatoire envers les aînés (voir le texte « Le virus de l’âgisme » par le journal Le Devoir). L’âgisme n’est pas nouveau, mais la création de ces mots-clés haineux est une attaque gratuite envers une population déjà vulnérable qui ne doit pas être prise à la légère, même sous le couvert de l’humour. Cette situation reflète le traitement désolant de nos aînés qui prévaut au-delà de la crise et la présence de conceptions ancrées profondément dans notre inconscient collectif. Ne souhaitant pas rester inactif face à ce comportement, notre labo, affilié à Université Laval et au Centre de recherche CERVO, a décidé d’offrir une vidéo de soutien envers les aînés. Remettons les pendules à l’heure sur la valeur et la nécessité des personnes âgées dans notre société !

 

À lire aussi, une lettre ouverte de professeurs d’université du Canada et d’Europe : https://www.ledevoir.com/…/57…/il-faut-mettre-fin-a-l-agisme.

 

Authors

,