L’hiver 2022 s’annonce bien rempli au laboratoire, et nous avons décidé de faire un tour d’horizon de ce qui nous occupera !

Durant la session, l’équipe sera affairée à recueillir et surtout à analyser des données de neuroimagerie et de différents tests de parole, de langage et de fonctions cognitives (p. ex. attention auditive), à effectuer des tests pour mettre en place notre nouvelle plateforme d’électroencéphalographie, à recruter des volontaires pour nos études, à rédiger des articles, etc.

Curieux ou curieuse d’en savoir plus ?

Voici les principaux projets qui seront poursuivis par l’équipe au cours de la saison hivernale :

 1) Projets de recherche sur la plasticité cérébrale induite par la TMS

Cette thématique étant au cœur de nos travaux, deux projets sont en cours cette session dans cette thématique.

Valérie poursuit un projet de recherche impliquant pour les participants et participantes des séances de stimulation magnétique transcrânienne (TMS) et d’imagerie par résonance magnétique (IRM). Valérie sera aidée par plusieurs membres de l’équipe pour recruter des volontaires et continuer la collecte de données qui a été amorcée l’été dernier. Parmi les personnes qui lui donneront un coup de main, il y a trois stagiaires : Sabrina et Alexandre qui ont effectué un stage en sciences biomédicales avec nous en 2021 et qui seront de retour pour notre plus grand bonheur, et Camille, étudiante en neuropsychologie en France, qui se joindra au laboratoire dès la semaine prochaine. En parallèle à la collecte de données, Valérie effectuera les analyses du test de perception de la parole dans le bruit qu’elle utilise dans ce projet.

Un deuxième projet de recherche est en cours d’élaboration, soit celui de Marjorie, qui a débuté une maîtrise au sein de notre laboratoire en septembre dernier. Marjorie élabore une expérience visant à moduler l’habileté à produire la parole (p. ex. la capacité à produire des mots plus ou moins complexes sur le plan de l’articulation). Elle est présentement en développement des stimuli (ce sont des syllabes et des mots). Elle devra ensuite les enregistrer au laboratoire, puis les retravailler pour les intégrer à son expérience. Dès que les stimuli et l’expérience seront prêts, Marjorie entamera une première étude pour vérifier que ses stimuli et sa tâche sont adéquats. On appelle ce processus « validation ».

2) Projets de recherche sur les effets de la pratique d’activités musicales

La collecte de données de notre projet sur les effets des activités musicales et non musicales dans le cerveau adulte sur le langage, la cognition et les processus émotionnels est terminée. Les analyses débutent donc formellement cet hiver ! Comme il y a beaucoup de données à analyser, plusieurs membres mettront la main à la pâte.

Alexandre, Sabrina, Pascale et Marilyne analyseront les données des tests cognitifs (p. ex. attention auditive ou mémoire verbale). Pour leur part, Lydia et Edith (une postdoctorante qui arrivera bientôt au labo !) analyseront des résultats à des tests de langage dans lesquels les participants et participantes devaient nommer des images ou trouver des mots débutant par certaines lettres, en collaboration avec Pascale et notre collaborateur Joël Macoir, psycholinguiste et professeur d’orthophonie, spécialiste du vieillissement du langage.

L’analyse des données de parole continue aussi. Lydia continuera l’analyse des résultats à un test de production de la parole (test de diadococinésies) qu’elle effectue depuis plus d’un an, sous la supervision de Pascale et de notre collaboratrice phonéticienne, Johanna-Pascale Roy. Deux articles portant sur d’autres tâches de parole sont en cours d’évaluation dans deux journaux scientifiques.

Enfin, pour son projet de thèse, Xiyue est plongée dans l’analyse de données d’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle ! Ses analyses visent notamment à vérifier si le fonctionnement du cerveau au repos diffère chez des adultes de tous âges qui pratiquent le chant amateur, en comparaison à des adultes qui ne pratiquent pas cette activité. S’il y a des différences, des analyses subséquentes lui permettront de déterminer si ces différences sont associées aux caractéristiques de la voix et aux habiletés de production de la parole.

3) Développement de la plateforme d’électroencéphalographie du labo

Une partie de l’équipe, sous la direction de Pascale et de Marilyne, sera affairée à mettre sur pied notre toute nouvelle plateforme d’électroencéphalographie (EEG). Une première étude combinant l’EEG et la stimulation cérébrale (TMS) est déjà approuvée par notre comité éthique et devrait débuter au printemps. Avant de pouvoir débuter celle-ci, l’équipe doit se familiariser avec l’équipement, élaborer des protocoles liés à son utilisation, et effectuer des tests pilotes.

4) Organisation d’un colloque pour le 89e congrès de l’ACFAS

Nous organisons un colloque sur les approches innovantes pour un vieillissement cognitif réussi, qui aura lieu le 13 mai à l’Université Laval. Pascale et Marilyne travaillent à la planification de l’événement. Toutes les personnes conférencières invitées sont maintenant choisies et un appel de communication a été lancé pour des présentations par affiche. Plusieurs étudiants et étudiantes du labo prépareront une affiche scientifique qu’ils présenteront lors du colloque et donneront un coup de main le jour du colloque pour accueillir les participants et participantes et répondre à leurs questions!

5) Projet sur la neurophysiologie de la parole

En collaboration avec Marc Sato, chercheur neurophonéticien au Laboratoire Parole et Langage à Aix-en-Provence, en France, Pascale rédigera au printemps un article sur l’activité cérébrale en lien avec la production de la parole chez les jeunes adultes et les personnes âgées. Marc Sato est le plus ancien collaborateur de Pascale ! Leur plus récent projet commun portait sur l’intégration des informations auditives et visuelles pour percevoir la parole (toutes leurs publications communes sont disponibles ici).

En plus de tous ces projets, nous préparerons aussi des présentations pour divers événements, certains stagiaires auront des rapports de recherche à rédiger, des membres auront des examens à préparer, etc. Un bel hiver, donc, rempli de multiples projets et de belles découvertes!

Autres lectures suggérées :

Authors

,