Pascale et Valérie ont participé cette semaine à un événement que nous n’osions plus espérer… un congrès en présentiel !

Il s’agit du 14e congrès annuel de la Society for the Neurobiology of Language, qui s’est tenu à Philadelphie du 6 au 8 octobre. Notre congrès chouchou, co-fondé par Pascale, la directrice du labo, et le Dr. Steven Small en 2009 !

Depuis plus de deux ans, en raison de la pandémie, tous les congrès auxquels nous avons participé ont eu lieu en mode virtuel. L’équipe avait donc hâte de pouvoir échanger à nouveau avec des collègues scientifiques (en chair et en os !), en provenance des quatre coins de la planète, qui partagent une passion commune pour les neurosciences du langage. L’événement a réuni plus de 500 personnes étudiant différentes facettes du langage (p. ex. le développement du cerveau et le langage, les troubles neurologiques qui affectent le langage, le vieillissement du cerveau et son impact sur le langage, etc.).

Dans le cadre de ce congrès, Valérie a présenté les résultats préliminaires de l’une des études de stimulation magnétique transcrânienne (TMS) qui s’inscrit dans le cadre de sa thèse de doctorat. Des dizaines de personnes ont visité son affiche, lui permettant de recueillir des commentaires constructifs et des suggestions. Elle et Pascale ont aussi assisté à de nombreuses conférences et sessions d’affiches.

Enfin, pour joindre l’utile à l’agréable, elles en ont profité pour prendre quelques clichés de la ville de Philadelphie, dont quelques-uns vous sont partagés plus bas.

Vivement le retour des congrès !

Authors

,