jeudi, 03 septembre 2020 16:34

Début de session - automne 2020

Nouvelle rentrée scolaire, nouvelle organisation des travaux de notre labo ! Il faut effectivement s’adapter aux mouvements des étudiants et étudiantes entre leurs programmes d’étude, leurs cours et les étapes de leur projet. Après un été « fourmidable », le labo reprend un rythme plus tranquille… en surface !

Facebook Debut dession A2020

Il ne faut pas se fier aux apparences puisque nous avons une session d’automne très chargée à venir !

C’est le temps du maïs et de la récolte d’articles scientifiques  ! Plusieurs projets du labo sont en phase finale de la méthode scientifique, soit en cours de rédaction d’un article scientifique. C’est le cas de l’article de Valérie, qui sera soumis sous peu après plusieurs mois de travail. Le premier article de Maxime, portant sur l’effet du chant choral sur le faisceau arqué au cours du vieillissement a été soumis récemment à un journal, et un deuxième article, portant cette fois sur l’effet du chant et du vieillissement sur la matière grise, est en cours de rédaction (voir cette affiche). En plus de contribuer à l’écriture de ces articles, Pascale, directrice de notre labo, travaille aussi sur la rédaction de deux projets collaboratifs avec des collègues d’Aix-en-Provence, en France : un article utilisant l’électrophysiologie pour étudier l’effet du vieillissement sur la perception de la parole audiovisuelle, et un autre article portant sur l’effet du chant choral sur l’articulation, projet dans lequel deux assistantes du laboratoire ont été impliquées (Émilie et Catherine). Finalement, Pascale révise aussi son article portant sur l’étude des bases neurobiologiques de la perception de la parole au moyen de l’imagerie IRM multimodale (structurelle, fonctionnelle) soumis en hiver et revenu avec des demandes de correction de la part des évaluateurs. Pas étonnant que Pascale travaille de longues heures devant son ordinateur  !

Elisabeth, étudiante à la maîtrise en sciences cliniques et biomédicales, rédige présentement une revue systématique et une méta-analyse sur l’effet des activités musicales sur la perception de la parole dans le bruit. Nous vous en reparlerons au cours de la session  !

Plusieurs autres projets sont en cours. Après la récolte vient l’analyse des données, une étape riche en rebondissements et passionnante  ! Alison et Lydia, toutes deux assistantes de recherche, travaillent présentement sur l’analyse acoustique d’une tâche de production de la parole (diadococinésie), affectueusement appelée « pa-ta-ka », en collaboration avec Johanna-Pascale Roy, notre collaboratrice phonéticienne de l’Université Laval, et Pascale. C’est à suivre  !

Pascale encadre également le travail de quatre étudiantes en deuxième année de maîtrise d’orthophonie, Constance, Alicia, Sophie et Marjorie, qui effectuent des projets au laboratoire. Constance et Alicia vont d’ailleurs démarrer, d’ici environ une semaine, une étude sur la santé vocale chez les travailleurs qui utilisent la voix. Le projet de Sophia et Marjorie, aidées par Marilyne, est en cours d’élaboration : elles utiliseront la neurostimulation pour mieux comprendre le rôle du faisceau oblique dans la production de la parole.

Chloé, une doctorante du laboratoire, effectue présentement une étude en ligne sur la reconnaissance des émotions et de la douleur chez des avatars. Parlant de web, notre labo lancera bientôt un autre sondage en ligne, développé par Alexandra, une assistante de recherche du labo, dans le cadre du projet de base de données de morphème de SyllabO+. Ce projet est mené par notre collaboratrice et spécialiste de la morphologie, la chercheuse Noémie Auclair Ouellet de l’Université McGill, et Pascale, l’architecte de SyllabO+. Vous verrez passer ces sondages très prochainement dans nos médias  !

Finalement, le projet FRQNT sur l’effet des activités musicales et non musicales sur le cerveau se poursuit autant en recrutement qu’en analyses, avec Gabriel, doctorant, Alison et Lydia, assistantes de recherche, et Marilyne, notre nouvelle professionnelle de recherche, qui prend le relais de la coordination de ce grand projet.

Dernière modification le vendredi, 18 septembre 2020 17:37

À propos

Le laboratoire des neurosciences de la parole et de l’audition, dirigé par Pascale Tremblay, Ph.D., se spécialise dans la recherche en neurosciences cognitives du langage. Nos travaux, fondamentalement multidisciplinaires, portent principalement sur les bases neurobiologiques de la perception et la production du langage et de la voix, et sur les facteurs qui affectent notre habileté à communiquer en contexte social (âge, cognition, audition, etc.).