jeudi, 29 août 2019 17:18

Quiz & cordes vocales

Nous vous avons proposé un jeu-questionnaire il y a quelques semaines sur les neurosciences du langage. Voici la question du jour : Les cordes vocales sont-elles utilisées lors de la parole ?

Blogue quiz cordes vocales

Les cordes vocales sont-elles utilisées lors de la parole ?

A. Jamais, les cordes vocales permettent de chanter
B. Toujours
C. Lors de la production de certains sons appelés « voisés » comme les voyelles
.
.
.
.
.
La réponse est C ! Les cordes vocales (aussi appelés plis vocaux) font partie, avec les cavités vocales (le larynx, pharynx, la bouche et les cavités nasales), des organes de la phonation, c’est-à-dire le processus de production du son. Les cordes vocales sont des replis des membranes muqueuses du larynx. Le changement du degré de fermeture et d’étirement des cordes vocales permet de moduler la vibration des cordes lorsque l’air passe entre elles afin de créer des sons de différentes hauteurs (grave ou aigus) et différentes intensités. Les cavités vocales vibrent au passage des sons s’échappant du larynx et amplifient ainsi certaines fréquences.

Les sons du langage se divisent en deux grandes catégories : les voyelles et les consonnes. Alors que toutes les voyelles nécessitent la vibration des cordes vocales, seulement certaines consonnes sont dites voisées, c’est-à-dire qu'elles nécessitent la vibration des cordes, comme la consonne « z » et la consonne « j ». D’autres consonnes sont dites sourdes ou non voisées, comme « s » et « ch ». Vous pouvez d’ailleurs sentir la différence en mettant votre main sur votre gorge en produisant ces sons. Essayez-le !

En fait, la production d’un « z » plutôt que d’un « s » ne repose que sur une seule différence : la vibration des cordes vocales pour le « z ». Pour produire les sons du langage, il faut donc engager le système respiratoire (qui pousse l’air des poumons vers le larynx) et les cordes vocales ! Mais il faut aussi faire travailler les « articulateurs » ! Ceux-ci incluent la langue, le palais mou, et les lèvres. Selon leur position, différents sons seront produits. Par exemple, les voyelles « i » et « u » sont produites de manières similaires, mais les lèvres doivent être arrondies pour le « u » alors qu’elles ne le sont pas pour le « i ».

La synchronisation de tous ces processus complexes et très précis doit s’effectuer très rapidement, car l’adulte est capable de produire de 5 à 9 syllabes par secondes!  Ce processus implique une centaine de muscles en plus du cerveau, qui agit en chef d’orchestre. Ainsi, même si parler nous semble bien simple, il s’agit de l’acte moteur volontaire le plus rapide et le plus précis qui est effectué par l’humain !

Pour entendre différents sons voisés ou non, et en apprendre davantage sur les particularités du français québécois : https://cutt.ly/PwpZrmq .

Crédits photos:
Parler : klimkin/Pixabay
Chanter : PapaYaz/Pexels

Dernière modification le mardi, 17 mars 2020 17:38

À propos

Le laboratoire des neurosciences de la parole et de l’audition, dirigé par Pascale Tremblay, Ph.D., se spécialise dans la recherche en neurosciences cognitives du langage. Nos travaux, fondamentalement multidisciplinaires, portent principalement sur les bases neurobiologiques de la perception et la production du langage et de la voix, et sur les facteurs qui affectent notre habileté à communiquer en contexte social (âge, cognition, audition, etc.).