jeudi, 18 avril 2019 18:24

Départ du projet de Valérie

C’est le début du projet de Valérie, étudiante du labo à la maîtrise en sciences cliniques et biomédicales de la Faculté de médecine de l'Université Laval !

Le projet de Valérie porte sur les bases neurobiologiques de la perception de la parole dans le bruit au cours du vieillissement. Son projet combinera la stimulation du cerveau (TMS)[1], à l’imagerie du cerveau (IRM) et à des tests de laboratoire. Approuvé par le comité d’éthique de la recherche sectorielle en neurosciences et santé mentale en 2018, le projet en est maintenant aux dernières étapes de préparation!

Valérie est en formation intensive au laboratoire depuis plusieurs semaines, sous la supervision de Pascale Tremblay, pour maîtriser tous les outils et instruments du laboratoire qu’elle utilisera dans son projet, en particulier la stimulation du cerveau et l’IRM! Dans les jours à venir, l’équipe sera prête à accueillir des participants au laboratoire du Centre de recherche CERVO pour son projet!

fiber pathways TMS

Pourquoi étudier la perception de la parole dans le bruit au moyen de la TMS? Nous vivons dans un environnement bruyant dans lequel cohabitent de nombreux sons, du murmure aux mélodies harmonieuses en passant par le vacarme urbain. Malgré tout ce bruit, le cerveau humain, cette formidable machine, arrive à filtrer les bruits pour se concentrer sur la parole. Avec l’âge, toutefois, cette capacité diminue rapidement. Les causes de ce déclin ne sont pas encore complètement comprises. Nos travaux [2-3] et ceux d’autres équipes montrent clairement que le vieillissement du cerveau est un facteur majeur, mais les circuits endommagés n’ont pas encore été complètement identifiés. La TMS sera utilisée ici pour moduler temporairement le fonctionnement d’aires qui font partie de la voie dorsale du langage [4] : le cortex prémoteur ventral [5] (PMv, voir région A de la Figure 1 sur l’image) et la partie la plus postérieure du gyrus supérieur temporal (voir région B sur la Figure 1 de l’image). Comme démontré dans une étude récente du labo [6-7], des dommages à cette voie sont liés aux difficultés à percevoir la parole dans le bruit. Dans la présente étude, nous souhaitons voir l’impact de la stimulation sur la perception de la parole afin de mieux comprendre le rôle de ces régions et examiner la capacité de la TMS à affecter ce système.

Si cette étude vous intéresse, n’hésitez pas à nous contacter et à partager l’affiche. Nous recherchons des adultes en bonne santé âgés de 25 à 85 ans pour ce projet!

Au plaisir de vous rencontrer!

 

1- Pour lire notre affiche vulgarisée sur la TMS: https://www.facebook.com/…/a.19039713231…/2255991291319659/…
2- https://www.speechneurolab.ca/…/Tremblay_Dick_Small_2013_NB…
3- https://www.speechneurolab.ca/…/Articles/Tremblay_et_al_HBM…
4- https://www.speechneurolab.ca/…/Artic…/tremblaydick_2016.pdf
5- https://www.speechneurolab.ca/…/McGettigan_Tremblay_Oxford_…
6- Pour lire sur les « autoroutes neuronales » : https://www.facebook.com/…/a.19039713231…/2180457105539745/…
7- https://speechneurolab.ca/…/Art…/Tremblay_et_al_HBM_2018.pdf

Dernière modification le mardi, 03 mars 2020 18:37

À propos

Le laboratoire des neurosciences de la parole et de l’audition, dirigé par Pascale Tremblay, Ph.D., se spécialise dans la recherche en neurosciences cognitives du langage. Nos travaux, fondamentalement multidisciplinaires, portent principalement sur les bases neurobiologiques de la perception et la production du langage et de la voix, et sur les facteurs qui affectent notre habileté à communiquer en contexte social (âge, cognition, audition, etc.).