vendredi, 31 janvier 2020 15:09

Activités psychomotrices & cerveau

Saviez-vous que pratiquer la musique en jouant d’un instrument ou en chantant est un entraînement très complet pour le cerveau?

Jouer d’un instrument (la voix en est un!) demande l’intégration de plusieurs sens: la vue, l’audition et le toucher. Le musicien ou chanteur fait aussi appel à des fonctions cognitives comme la mémoire (signification des symboles sur ses partitions, leurs équivalences sur l’instrument, et la mémorisation de partitions entières), la planification et la concentration. L’aspect émotionnel de la musique fait souvent remonter à la surface des souvenirs et les émotions qui y sont associés, faisant de la musique une activité ayant également une forte composante affective. En plus de tout ça, le cerveau met à contribution ses habiletés motrices fines pour permettre des mouvements précis et coordonnés des mains ou de l’appareil vocal (cordes vocales, langue, lèvres). OUF!

La pratique musicale n’est toutefois pas la seule à demander à la fois un effort cognitif et sensorimoteur à ceux qui la pratiquent. Est-ce que des activités non musicales complexes pourraient avoir des effets sur le cerveau au cours du vieillissement?

affiche toutesactivites bleuePour répondre à cette question, nous recrutons présentement des adultes en bonne santé qui pratiquent des activités psychomotrices, c’est-à-dire des activités qui impliquent des mouvements fins et des fonctions cognitives! Ces activités sont nombreuses! On pense ici au golf, aux quilles, au yoga, au billard, curling, ping-pong, tricot, jeux vidéo (de stratégie), tirs de fusil/à l’arc, tai-chi.… et plusieurs autres! Ces activités ne sont pas exactement sportives (elles ne nécessitent pas un effort cardiovasculaire), mais demandent à la fois un bon contrôle sur le corps et une planification de gestes précis. Par exemple, le billard demande d’analyser la table pour choisir une stratégie, trouver l’angle de frappe (de vraies mathématiques!) et, finalement, manipuler la baguette de façon à frapper précisément à la force, à l’angle et à l’endroit choisis sur la boule.

Notre labo s’intéresse aux effets de la pratique de ces activités sur les fonctions langagières, auditives et cognitives au cours du vieillissement. Ce projet comprend ainsi 3 groupes de participants en tout :

-> Chanteurs

-> Instrumentistes

-> Personnes qui pratiquent une activité non musicale de type psychomotrice

 

 

 

Intéressé.e? Communiquez avec nous!

Dernière modification le vendredi, 31 janvier 2020 15:18

À propos

Le laboratoire des neurosciences de la parole et de l’audition, dirigé par Pascale Tremblay, Ph.D., se spécialise dans la recherche en neurosciences cognitives du langage. Nos travaux, fondamentalement multidisciplinaires, portent principalement sur les bases neurobiologiques de la perception et la production du langage et de la voix, et sur les facteurs qui affectent notre habileté à communiquer en contexte social (âge, cognition, audition, etc.).