mercredi, 14 juillet 2021 19:20

Mieux communiquer avec les aînés

Une bonne communication avec les personnes aînées est essentielle pour favoriser leur engagement dans les activités sociales.

Facebook Mieux communiquer avec les aînés

C’est pourquoi au laboratoire, nous cherchons à comprendre les mécanismes affectant la communication des personnes aînées et à tester l’efficacité de la stimulation cérébrale non-invasive pour améliorer la perception et la production de la parole en induisant des changements dans le cerveau, un phénomène appelé plasticité cérébrale.

Dans la vie de tous les jours, des moyens peuvent être mis en place pour favoriser la communication avec les personnes aînées. Un de ces moyens est à la portée de tout un chacun : utiliser des stratégies de communication adaptées.

Dans le cadre de l’émission « Format familial » diffusée à Télé-Québec, l’orthophoniste Agathe Tupula Kabola aborde des signes permettant de déceler des difficultés de communication chez les personnes aînées et fournit quelques stratégies simples et faciles à appliquer pour mieux communiquer avec elles. Nous vous partageons aujourd’hui l’extrait de l’épisode avec Mme Kabola, disponible en cliquant sur le lien suivant :

https://formatfamilial.telequebec.tv/emissions/151/deux-fois-des-jumeaux/1049/comment-mieux-communiquer-avec-les-aines

 

Pour lire des articles de blogue sur les projets de recherche du laboratoire en lien avec le vieillissement et la communication ou la stimulation cérébrale :

https://speechneurolab.ca/fr/blogue/item/55-depart-du-projet-de-valerie

https://speechneurolab.ca/fr/blogue/item/264-publication-scientifique-sur-l-integration-audiovisuelle

https://speechneurolab.ca/fr/blogue/item/111-nouvel-article-scientifique-publie-par-notre-labo

https://speechneurolab.ca/fr/blogue/item/13-perception-parole-bruit-projet-360

Dernière modification le mercredi, 14 juillet 2021 20:08
Plus dans cette catégorie : « Vivre avec une surdité

À propos

Le laboratoire des neurosciences de la parole et de l’audition, dirigé par Pascale Tremblay, Ph.D., se spécialise dans la recherche en neurosciences cognitives du langage. Nos travaux, fondamentalement multidisciplinaires, portent principalement sur les bases neurobiologiques de la perception et la production du langage et de la voix, et sur les facteurs qui affectent notre habileté à communiquer en contexte social (âge, cognition, audition, etc.).