jeudi, 25 février 2021 20:21

Comment créer une expérience scientifique sur le langage ?

Les personnes qui participent à nos projets de recherche doivent effectuer différents tests pouvant paraître inusités, comme répéter des mots inventés ou décider si des syllabes sont pareilles ou différentes. Pourquoi de tels exercices ? Comment ces tests sont-ils construits ?

Notre répondons aujourd’hui à ces questions à l’aide d’un exemple concret issu du laboratoire et en faisant un parallèle avec l’exercice de la pâtisserie ! Oui oui, la pâtisserie ! D’ailleurs, ne dit-on pas que la pâtisserie est une science ?!

Voici donc plusieurs étapes à suivre lors de la création d’un test expérimental, soit d’un test qui vise à répondre à une question de recherche et à vérifier des hypothèses au moyen d’une expérimentation. Afin de vous illustrer ces étapes de façon concrète, nous vous donnons pour chacune d’elle un exemple fictif en lien avec la pâtisserie (A) et un exemple réel de notre laboratoire (B) mettant en vedette deux étudiantes, Marjorie et Sophia, qui préparent une étude de stimulation magnétique transcrânienne.

 

Étape 1. Identifier notre question de recherche.

Blogue Tâche expérimentale Fig. 1

 

Étape 2. Choisir un type de test et de stimuli (p. ex. syllabes, mots inventés ou non, phrases) qui permettront de répondre à notre question de recherche, parmi différentes possibilités.

Blogue Tâche expérimentale Fig. 2

 

Étape 3. Identifier la variable indépendante, soit la variable qui sera manipulée dans l’expérimentation.

 

Blogue Tâche expérimentale Fig.3

 

Étape 4. Identifier les variables contrôlées, soit celles qui seront constantes durant l’expérimentation. Cette étape est cruciale pour pouvoir répondre adéquatement à notre question de recherche. De fait, s’il y a plusieurs variables qui fluctuent durant le test, il sera difficile d’identifier laquelle de ces variables est responsable des résultats observés.

Blogue Tâche expérimentale Fig.4

 

Étape 5. Préparer le test expérimental.

Blogue Tâche expérimentale Fig.5

 

Étape 6. Piloter le test, soit faire des essais avec quelques volontaires pour s’assurer que le programme informatique ainsi que tous les instruments fonctionnent bien, mesurer la durée du test, vérifier sa faisabilité et son degré de difficulté puis évaluer la réaction des personnes au test.  

Si les essais ne sont pas satisfaisants, il faudra apporter des modifications au test et refaire d’autres essais avant de poursuivre ! Ce processus peut être effectué plusieurs fois.

Blogue Tâche expérimentale Fig.6

 

De façon générale, le processus de création d’un test de laboratoire s’étale sur plusieurs semaines et parfois même sur plusieurs mois. Aucun détail n’est laissé au hasard, ce qui est essentiel pour bien répondre à notre question de recherche ! Une variété de tests ont été développés dans notre laboratoire, évaluant non seulement les habiletés de production, mais aussi les habiletés de perception de la parole, de la voix et du langage !

Dans le cas de Marjorie et Sophia, elles en sont actuellement à l’étape de préparation du test expérimental. Leurs stimuli sont enregistrés, mais il leur reste plusieurs étapes à effectuer avant de débuter les premiers essais pilotes : vérifier la qualité des enregistrements audio, ajuster l’intensité sonore pour qu’elle soit identique pour tous les stimuli, programmer le test, etc. On leur souhaite que tout aille pour le mieux durant ces derniers préparatifs !

Dernière modification le mardi, 02 mars 2021 16:48

À propos

Le laboratoire des neurosciences de la parole et de l’audition, dirigé par Pascale Tremblay, Ph.D., se spécialise dans la recherche en neurosciences cognitives du langage. Nos travaux, fondamentalement multidisciplinaires, portent principalement sur les bases neurobiologiques de la perception et la production du langage et de la voix, et sur les facteurs qui affectent notre habileté à communiquer en contexte social (âge, cognition, audition, etc.).